More

    Les 4 pires boissons avant l’entraînement (et ce qu’il faut avoir à la place)

    -

    Rester hydraté est essentiel pour tirer le meilleur parti de votre entraînement.Crédit photo: Thomas Barwick / DigitalVision / GettyImages

    Il est important de rester hydraté tout au long de la journée, et surtout pendant votre entraînement si vous voulez faire de votre mieux.

    Le type de boisson avec laquelle vous vous hydratez compte tout autant que de rester hydraté: choisir judicieusement vos boissons peut aider à garantir que votre corps fonctionne à son apogée et peut aider à prévenir les problèmes de manque d’énergie et d’estomac.

    Les aliments et les boissons riches en matières grasses, en fibres ou en alcool peuvent inhiber votre capacité à vous sentir énergisé et peuvent nuire à votre entraînement. Ci-dessous, trouvez une liste des pires boissons avant l’entraînement à éviter et de quoi siroter à la place.

    1. Smoothies aux légumes

    Les légumes ont tendance à être riches en fibres, ce qui les rend si sains en premier lieu. Bien que les fibres soient importantes pour soutenir une fonction intestinale saine et prévenir les maladies chroniques et la constipation, elles peuvent déclencher des problèmes de digestion si vous l’appréciez trop près d’une séance d’entraînement.

    Les aliments riches en fibres prennent du temps à digérer et peuvent contribuer à la constipation, aux ballonnements, aux gaz et à l’indigestion pendant les entraînements. Cela est particulièrement vrai des légumes crucifères comme le brocoli, le chou, la roquette, le chou frisé et les radis. Vous devriez éviter de boire des smoothies à base de légumes dans les une à deux heures suivant votre entraînement pour éviter tout inconfort.

    Lire aussi  Cette formule de smoothie simple garantit le mélange parfait à chaque fois

    Et juste un info: les smoothies sont différents des jus. Lorsque les légumes sont pressés, la plupart sinon la totalité des fibres sont éliminées et il ne reste que l’eau, les vitamines, les minéraux et les sucres. Les jus de légumes peuvent vous donner un regain d’énergie avant votre entraînement sans risque que les fibres provoquent une indigestion.

    Conseil

    Sirotez des jus de légumes une à deux heures avant votre entraînement pour un bon regain d’énergie et dégustez des smoothies à base de légumes pour vous nourrir après l’entraînement.

    2. Lait entier et boissons riches en matières grasses

    Un venti latte chez Starbucks peut avoir un goût délicieux, mais sa teneur élevée en graisses (du lait) peut entraîner des points de suture latéraux et une indigestion pendant votre entraînement.

    Pour éviter ces effets secondaires négatifs, vous voudrez limiter ou éviter les aliments et les boissons riches en graisses avant de vous entraîner, selon l’Académie de nutrition et de diététique.

    Un verre de huit onces de lait entier contient 8 grammes de matières grasses, tandis que le lait écrémé contient 0 grammes de matières grasses, selon l’USDA. Remplacez le lait entier par du lait écrémé ou une alternative non laitière comme le lait d’amande, qui a une faible teneur en matières grasses, pour éviter des symptômes inconfortables.

    3. Kéfir

    Le kéfir est une boisson au yogourt épais qui constitue un excellent régénérateur après l’entraînement, mais ce n’est pas le meilleur choix avant de faire de l’exercice.

    La boisson est préparée en fermentant du lait avec des grains de kéfir, qui contiennent de la levure, des polysaccharides et des bactéries lactiques. Cette boisson acidulée et satisfaisante contient des protéines, des probiotiques et des graisses de haute qualité, qui contribuent tous à la récupération et à la santé après l’entraînement.

    Lire aussi  Le thé vert contient-il de la caféine ?

    Comme avec le lait, la teneur en matières grasses du kéfir peut provoquer une indigestion et un estomac aigre pendant les séances d’entraînement si vous le buvez trop près du début d’une séance d’entraînement. Une tasse de kéfir de lait entier contient 8 grammes de matières grasses, selon l’USDA. Évitez le kéfir avant votre entraînement ou envisagez de passer au kéfir faible en gras.

    4. Alcool

    L’alcool dans l’alcool, la bière et le vin ne compromet pas seulement votre sécurité pendant une séance d’entraînement, mais peut également nuire à votre capacité à performer. L’alcool agit comme un diurétique, limitant la capacité de votre corps à s’hydrater.

    Bien que l’alcool contienne de l’eau, toute la substance ne pénètre pas dans vos cellules pour vous hydrater. En fait, une grande partie de l’eau se retrouve dans votre urine et n’arrive jamais là où elle doit aller à des fins d’hydratation. Si vous buvez de l’alcool, vous devez boire avec modération pour limiter ses effets diurétiques et vous assurer de rester correctement hydraté, selon l’American College of Sports Medicine.

    Les meilleures boissons avant l’entraînement à essayer à la place

    Vous aurez envie de boire quelque chose sans alcool et faible en gras et en fibres avant votre entraînement. Les boissons suivantes peuvent vous aider à rester hydraté et prêt à affronter votre exploit sans risque d’indigestion, de constipation, de ballonnements ou de gaz.

    • l’eau
    • eau avec une pression de citron
    • thé
    • café noir
    • 100 pour cent de jus de fruits
    • boissons pour sportifs

    Vous voudrez boire entre 16 et 20 onces de liquide au moins quatre heures avant de faire de l’exercice, selon la Collegiate and Professional Sports Dietitians Association. Plus près de votre séance d’entraînement – environ 15 minutes avant – vous aurez envie de boire 8 à 12 onces d’eau ou une autre boisson hydratante.

    Lire aussi  Les 11 meilleures cafetières pour le matin parfait

    Pour vous assurer de respecter ces recommandations, il est judicieux de garder une bouteille d’eau à proximité. Obtenir suffisamment de liquides est essentiel pour garder le corps hydraté et réguler votre température corporelle centrale pendant les entraînements. Si vous ne recevez pas assez de liquide, vous courez le risque de fatigue précoce et de surchauffe pendant votre entraînement.