More

    Les «super chaussures» vous feront-ils fonctionner plus vite? Voici ce que dit les dernières recherches

    -

    Bien que la recherche soit mélangée si les super chaussures peuvent aider les coureurs plus lents, il n’y a pas de mal à les essayer.

    Lorsque Lynn Olanoff a commencé à courir il y a 11 ans, elle est tombée amoureuse du Gel Cumulus Asics. Elle pensait que ce serait sa chaussure pour toujours. Maintenant, la mère de deux enfants de 41 ans a parcouru un assortiment de marques et de styles, servant même de testeur de chaussures pour une marque de revue d’équipement populaire.

    Publicité

    Quand elle essaie une chaussure, elle cherche un amorti suffisant. Elle ne pense pas nécessairement à ses records personnels. Mais avec l’avènement des chaussures « rapides » améliorant les performances, elle ne nie pas que les temps améliorés lui aient traversé l’esprit.

    Vidéo du jour

    « Je suis curieux de les essayer », dit-elle à MoreFit.eu. « J’ai essayé de briser deux heures en semi-marathon depuis toujours. Je suis finalement descendu à 2:02. Donc, parfois je pense: » Peut-être que ces chaussures me mettraient au-dessus du bord. «  »

    Publicité

    Nous recommandons

    Fitnessi’m a Running Coach, et la Saucony Endorphin Speed ​​2 est la sneakerby qui coule tout autour de Kellen Bulgertnet.

    C’est une pensée logique. Depuis la naissance de la Nike Vaporfly 4% en 2017, nous avons vu des temps de course à couper le souffle et des records de course battus dans le monde de l’élite. Eliud Kipchoge portait le prochain% le prochain pour briser la barrière du marathon de deux heures, dirigeant 1:59:40 à Vienne en octobre 2019. Puis, quelques heures plus tard, le Brigid Kosgei du Kenya a battu le record du monde des femmes de 81 secondes, avec 2: 14:04, tout en portant la vaporfly Zoomx Next%.

    Avant même que ces enregistrements ne tombent, Nike a publié sa propre étude qui disait que sa technologie brevetée pourrait donner aux coureurs compétitifs un avantage de 2,7 à 4,2% dans l’économie en cours d’exécution. Depuis lors, il y a eu beaucoup de recherches pour voir si les affirmations étaient vraies et comment et pourquoi cette augmentation des performances se produit.

    Publicité

    Nous recommandons

    Fitnessi’m a Running Coach, et la Saucony Endorphin Speed ​​2 est la sneakerby qui coule tout autour de Kellen Bulgertnet.

    Que dit les dernières recherches?

    Une étude de juin 2021 publiée dans le ‌ Journal of Applied Physiology ‌ a comparé le Times of Elite Marathoners portant les chaussures en 2019 (c’était la première année que Nike Vaporfly 4% était disponible pour tout le monde) à des moments au-dessus du temps au-dessus de la 10 années précédentes. L’étude a déclaré: « Nos résultats indiquent que le coût énergétique réduit d’environ 4% observé en laboratoire se traduit par des améliorations réelles, mais moindres, dans des conditions de course réelle. » L’amélioration de 4% se traduit par une amélioration d’environ 1 à 2% des temps d’arrivée.

    Lire aussi  Tout ce dont vous avez besoin pour cette routine d'étirement qui libère la tension est un élastique

    Publicité

    Comme les chaussures de Nike ont évolué, d’autres sociétés ont conçu leurs propres versions de coureurs plaqués en carbone. Les super chaussures utilisent une mousse ultra-compressée, une plaque de carbone raide et sont façonnées comme si vous portiez une chaise à bascule sur vos pieds. Mais malgré les réplications, les progrès et les performances améliorées des coureurs, comment les super chaussures fonctionnent toujours.

    Publicité

    L’autre domaine qui manque dans le corps de la recherche est de savoir si ces chaussures fonctionnent ou non pour les coureurs récréatifs. Jusqu’en 2023, la recherche n’a examiné que les coureurs qui atteignent des vitesses de 7:26 minutes par mile ou plus rapidement. Ce temps équivaut à un marathon de 3:15. Pour référence, une enquête de 2019 de RunRepeat a déclaré que le temps moyen du marathon était de 4:29:53.

    Publicité

    Une petite étude de janvier 2023 dans le ‌ International Journal of Sports Physiology and Performance ‌ a finalement examiné comment les chaussures fonctionnaient pour les coureurs à des vitesses plus lentes. Les chercheurs ont rassemblé huit hommes et huit femmes pour étudier le Nike Zoomx Vaporfly Next% 2 contre l’hyper vitesse ASICS. La chaussure ASICS était un poids similaire mais n’a pas de technologie plaquée en carbone ou de mousse ultra compressée.

    Les 16 coureurs avaient des meilleurs meilleurs de l’année avant de la moyenne de 19:06 pour les hommes et 20:18 pour les femmes. Les coureurs ont été invités à exécuter des répétitions de course de 5 minutes sur un tapis roulant d’abord à 8 minutes par mile, puis à 9:40 minutes par mile. En moyenne, l’économie en cours d’exécution était meilleure dans la vaporfly – mais seulement de 1,4% à un rythme de 8h00 par mile et 0,9% de 9h40 par mile.

    Publicité

    Les chercheurs de l’étude pensent que le bénéfice réduit pourrait avoir quelque chose à voir avec le retour énergétique de la mousse comprimée. Parce que la mousse retourne l’énergie que vous y mettez, quelqu’un qui va à une vitesse plus lente et qui ne génère pas autant de force, n’obtiendra pas autant de retour.

    La recherche a également montré qu’à des vitesses plus lentes, certains coureurs ont montré ‌ pire ‌ L’économie de course portant les vaporflys. Ici, les chercheurs ont spéculé, les coureurs allant à des vitesses plus lents pourraient être entravés – pas aidés – par la plaque de carbone.

    Publicité

    L’entraîneur de course et coureur d’élite, Joshua Sanchez, est pour le moins un passionné de chaussures. Lorsqu’il a vu le Nike Alphaflys en action lors des essais olympiques de 2020, il s’est de plus en plus intéressé par la construction et a commencé une chaîne YouTube pour parler de la mécanique potentielle. Il fait de son mieux pour le comprendre pour le coureur de tous les jours.

    Lire aussi  6 choses que vous ne devriez jamais faire avant une course

    Publicité

    « Pensez à un trampoline. , » il dit.

    Publicité

    Dans un sens, si vous courez trop lentement, vous « manque » le sweet spot. Ainsi, la plaque de carbone peut entraver votre élan ou agir comme un obstacle. Qu’est-ce que cela signifie? Est-ce que plus le lenteur vous signifie que moins ces chaussures fonctionnent pour vous? Pas nécessairement.

    Premièrement, le ‌ International Journal of Sports Physiology and Performance ‌ est statistiquement petit et a son propre ensemble de limitations. Sandra Hunter PhD, FACSM, est directrice du centre de recherche sur les performances sportives et humaines de l’Université Marquette et l’un des chercheurs de l’étude Super Shoe de 10 ans à partir de 2021. Elle a hâte de rechercher davantage de recherches sur le sujet des coureurs récréatifs.

    « Les chercheurs étaient très transparents qu’il devait y avoir plus de données », dit-elle et note « , ils ont testé des personnes de calibre plus élevé à une vitesse de course plus lente », ce qui signifie que l’étude a demandé aux coureurs d’aller à un rythme plus lent que leur rythme de course.

    Elle dit également que les résultats proviennent de la course sur tapis roulant par opposition au domaine. Il est également important que les vitesses n’étaient pas normalisées pour le sexe, et les femmes ont dû exécuter la même vitesse que les hommes. Tous ces facteurs peuvent avoir un impact sur la foulée.

    Enfin, les coureurs à mi-chemin et à l’arrière du pack pourraient se demander comment cela se traduit. Après tout, les sujets testés étaient encore sacrément rapides. Il n’y a pas encore de recherche pour la grande majorité d’entre nous qui prennent plus de quatre heures pour terminer 26,2 miles.

    Les super chaussures pourraient aider votre jeu mental

    Avec un manque de preuves pour les coureurs réguliers, pourquoi quelqu’un déboursait-il près de 300 $ pour une seule paire de ces coups de pied? C’est une question valable, mais ne rejetez pas les super chaussures pour l’instant.

    Publicité

    Philip Hurst, PhD, est maître de conférences en psychologie du sport et de l’exercice à l’Université de Canterbury Christ Church. Certaines de ses recherches se concentrent sur les effets du placebo dans l’athlétisme.

    L’effet placebo est en effet tout dans votre tête, mais comme le dit Hurst « tout n’est pas inventé. C’est une réponse biologique. »

    Ce qu’il veut dire, c’est la croyance que quelque chose vous profite à déclencher une réaction de chimie du cerveau.

    « Nous avons un pic dans la dopamine, qui est notre système de récompense. Donc, si je vous donne une pilule, par exemple, votre corps va aller: » Oh, cela va m’aider.  » Vous obtenez donc un pic dans la dopamine, puis cela va se traduire par un changement dans notre physiologie.  »

    Lire aussi  Une routine d'étirement de 5 minutes, les personnes âgées peuvent faire tous les jours

    Si vous remplacez la pilule par une paire de chaussures plaquées en carbone, l’effet placebo fonctionnerait de la même manière.

    « Si je dis » c’est une chaussure incroyable, regardez comment Kipchoge pourrait casser deux heures, vous pouvez aussi faire une chose incroyable « , cette croyance va augmenter les avantages des chaussures », dit Hurst. « Bien sûr, si vous ne croyez pas que cela fonctionnera, alors vous n’obtiendrez pas d’effet placebo. »

    Hurst dit que dans l’une de ses recherches – une revue d’août 2019 de 32 études qui ont examiné plus de 1 500 participants au ‌ European Journal of Sports Science – ‌ Les résultats ont montré que l’effet placebo pourrait améliorer la performance de 5,1%.

    En ce qui concerne le succès des gens dans les super chaussures, Hurst pense que c’est probablement une combinaison des chaussures et de la psychologie de leur marketing. Il aimerait voir une étude réalisée où les coureurs portent des chaussures qui ne ressemblent qu’à une super chaussure mais qui n’ont pas la technologie pour voir à quel point le succès est psychologique.

    Publicité

    L’essentiel: faites ce qui vous convient

    Voici la chose: aucune étude ne peut vous dire comment vous vous sentirez et fonctionnera dans les super chaussures.

    « C’est bien d’être sceptique quand vous avez une chaussure chère que tout le monde pense être la solution miracle », explique Hunter. Mais sur une note personnelle non scientifique, elle offre une perspective en tant que coureur avec des temps de relations publiques assez moyens. « Je les aime – j’aime l’amorti et le printemps supplémentaire que vous obtenez. »

    Ils ne seront pas pour tout le monde. Selon la rigidité de la chaussure et la façon dont elle affecte la cheville, Sanchez dit que certains coureurs pourraient vouloir les éviter. « S’ils ont des problèmes d’Achille ou des problèmes de fascia plantaire, cela pourrait blesser leur pied parce qu’ils ne peuvent pas plier l’assiette. »

    Il exhorte quiconque est intéressé à les essayer et à leur donner une course. Si vous êtes objectif, vous devriez pouvoir dire rapidement s’ils sont à l’aise ou trop bizarre pour vous.

    En fin de compte, la plupart des coureurs savent que tout équipement ne peut pas remplacer le travail acharné, la nutrition et la formation intelligente.

    « La chaussure ne fait pas le coureur », explique Sanchez. Mais quand on lui donne une situation hypothétique d’un coureur récréatif qui coule un objectif de temps qui est juste assez proche pour le goûter, dit-il sans hésitation: « Portez simplement les chaussures. »

    Publicité

    Publicité