More

    Huile de maïs et huile de canola

    -

    L’huile de maïs et l’huile de canola sont souvent confondues.Image Credit:AlexPro9500/iStock/GettyImages

    L’huile de maïs et l’huile de canola sont souvent confondues. Bien qu’elles aient toutes deux une saveur douce et qu’elles soient couramment utilisées pour la cuisson, la friture et comme base pour les vinaigrettes, elles sont différentes et les avantages de l’huile de canola peuvent être plus importants que ceux de l’huile de maïs.

    Huile de maïs et huile de canola

    La différence la plus simple entre l’huile de maïs et l’huile de canola est que la première est traitée et extraite du maïs, tandis que l’huile de canola est produite à partir d’une version comestible de la plante de colza. Cette dernière doit son nom aux scientifiques canadiens responsables de la création de la version comestible du colza. Le nom est une combinaison de « Canada » et de « ola », qui signifie huile.

    La majorité des cultures de canola sont génétiquement modifiées pour résister aux herbicides. Selon le Conseil canadien du canola, la plupart des cultures de canola aux États-Unis entrent dans cette catégorie.

    L’huile de maïs et l’huile de canola sont très similaires en ce qui concerne la cuisson. Toutes deux ont une saveur neutre, ce qui les rend polyvalentes pour la cuisson et la friture des aliments. Elles sont également liquides à température ambiante en raison de leur faible teneur en graisses saturées et ne contiennent ni glucides ni cholestérol puisqu’il s’agit d’huiles d’origine végétale.

    Nutrition des huiles de canola et de maïs

    En ce qui concerne le profil nutritionnel de chacune de ces huiles, elles offrent à peu près la même quantité de calories (120 par cuillère à soupe), mais leur composition en acides gras est très différente. La répartition des graisses est importante car les deux huiles contiennent une grande quantité de graisses polyinsaturées, considérées comme plus saines que les graisses saturées.

    Lire aussi  Peut-on faire bouillir du poulet avant de le faire frire ?

    Certaines graisses polyinsaturées, comme les oméga-6, sont toutefois pro-inflammatoires. D’autres, comme les oméga-3, ont des propriétés anti-inflammatoires. L’optimisation de la nutrition dans ces huiles se résume à la quantité d’acides gras oméga-3 anti-inflammatoires que chaque huile contient.

    L’huile de colza est pauvre en graisses saturées et contient des graisses mono- et polyinsaturées saines. Plus précisément, elle contient environ 5 % de graisses saturées, 65 % de graisses monoinsaturées et 21 % de graisses polyinsaturées. En ce qui concerne les graisses polyinsaturées, elle fournit 21 % d’acides gras oméga-6 sous forme d’acide linoléique et 11 % d’acides gras oméga-3 sous forme d’acide alpha-linolénique.

    Cette huile de cuisson fournit également 8 % de l’apport journalier en vitamine K par cuillère à soupe. En outre, elle représente 16 % de l’apport journalier en alpha-tocophérols. Il s’agit d’une forme de vitamine E aux propriétés antioxydantes.

    Contrairement à l’huile de canola, l’huile de maïs contient un peu plus de graisses saturées et plus de graisses polyinsaturées pro-inflammatoires. Elle est composée de 13 % de graisses saturées, de 26 % de graisses monoinsaturées et de 60 % de graisses polyinsaturées.

    Cette huile contient beaucoup plus d’acide linoléique, entre 54 et 60 grammes pour 100 grammes, ce qui la rend beaucoup plus riche en acides gras oméga-6 pro-inflammatoires que l’huile de canola. L’huile de maïs contient également des traces de vitamine K et 13 % de la valeur quotidienne en alpha-tocophérols (vitamine E) par cuillère à soupe, soit beaucoup moins de vitamine K et un peu moins de vitamine E que l’huile de canola.

    Avantages de l’huile de canola

    Lorsque l’on évalue les profils d’acides gras de l’huile de canola et de l’huile de maïs, c’est l’huile de canola qui l’emporte nettement, car elle est principalement composée de graisses monoinsaturées.

    Lire aussi  Combien de calories contient la canne à sucre ?

    Selon l’American Heart Association, les graisses mono-insaturées peuvent contribuer à réduire le risque de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. Il a également été démontré que ces nutriments réduisent le cholestérol LDL (mauvais cholestérol), qui est la substance susceptible de bloquer ou d’obstruer les artères. Ils contribuent également au développement et à l’entretien des cellules de l’organisme.

    L’huile de canola contient également une plus grande quantité d’acides gras oméga-3 que l’huile de maïs. MedlinePlus note que les acides gras oméga-3 peuvent diminuer l’inflammation et améliorer la santé cardiaque en réduisant la pression artérielle et l’accumulation de plaque dans les artères.

    Selon la Mayo Clinic, les acides gras oméga-3 sont des graisses insaturées qui, lorsqu’elles remplacent les graisses saturées dans l’alimentation, peuvent réduire le taux de cholestérol. Outre l’huile de canola, l’ajout de poissons gras à votre régime alimentaire est un excellent choix.

    Comme les graisses mono-insaturées, les acides gras oméga-3 combattent l’inflammation dans l’organisme. Cela peut réduire le risque de dommages aux vaisseaux sanguins, protégeant ainsi contre les maladies cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux.

    Outre l’huile de colza, il est recommandé de consommer une à deux portions de poisson par semaine pour obtenir des quantités suffisantes d’acides gras oméga-3 dans votre alimentation.

    Les huiles de cuisson les plus saines

    L’huile de canola est l’huile de cuisson qui l’emporte nettement sur l’huile de maïs. Sa température de fumée est élevée, ce qui permet de l’utiliser en toute sécurité pour sauter ou frire des aliments. Elle a également un goût neutre, ce qui signifie qu’elle n’affecte pas le goût des aliments, contrairement à d’autres huiles. Outre l’huile de canola, d’autres huiles d’origine végétale peuvent être utilisées pour la cuisson.

    Lire aussi  Peut-on cuire du riz micro-ondable sans micro-ondes ?

    L’huile d’avocat, par exemple, est un excellent substitut à l’huile de canola pour faire sauter ou frire des aliments en raison de son point de fumée élevé. Elle est également riche en graisses mono-insaturées.

    Si l’huile d’avocat est excellente pour la cuisson et présente un profil d’acides gras sain, elle peut être beaucoup plus chère que l’huile de canola. Elle est coûteuse parce qu’il faut beaucoup d’avocats pour produire une petite quantité d’huile. Si votre budget le permet, optez pour cette huile.

    L’huile d’olive extra vierge (EVOO) est la plus riche en graisses monoinsaturées de toutes les huiles. C’est l’un des principaux composants du régime méditerranéen, dont les effets bénéfiques sur la santé cardiaque ont été démontrés. Cette huile s’utilise de préférence à des températures moyennes ou basses.

    Vous ne devez pas utiliser l’huile d’olive pour faire frire les aliments, car son point de fumée est beaucoup plus bas que celui des autres huiles de cuisson. Elle a également une saveur plus prononcée, ce qui en fait une excellente base pour les vinaigrettes.

    Si l’on compare l’huile de canola et l’huile de maïs, l’huile de canola l’emporte nettement sur le plan nutritionnel. Elle est riche en graisses monoinsaturées et en acides gras oméga-3 bons pour le cœur, possède une température de fumée élevée et offre une saveur neutre qui convient parfaitement à la cuisson. L’huile de colza provient principalement de plantes génétiquement modifiées, mais vous pouvez également trouver des marques qui proviennent de sources non génétiquement modifiées.