More

    Puis-je prendre de l’huile de lin et de l’huile de poisson en même temps ?

    -

    Vous pouvez prendre de l’huile de lin et de l’huile de poisson en même temps, à condition qu’il n’y ait pas de contre-indications liées à vos médicaments ou à vos problèmes de santé.Image Credit:tashka2000/iStock/GettyImages

    Les capsules d’huile de lin et l’huile de poisson sont des compléments populaires utilisés pour apporter suffisamment d’acides gras oméga-3 dans l’alimentation. Les acides gras oméga-3 constituent un complément sain à l’alimentation pour la prévention des triglycérides élevés et des symptômes de la polyarthrite rhumatoïde.

    Astuce

    Vous pouvez prendre de l’huile de lin et de l’huile de poisson en même temps, à condition qu’il n’y ait pas de contre-indications liées à vos médicaments ou à vos problèmes de santé. Veuillez consulter un médecin pour obtenir des recommandations.

    Les acides gras oméga-3 contenus dans l’huile de lin diffèrent de ceux contenus dans l’huile de poisson. L’huile de lin contient un acide gras oméga-3 appelé acide alpha-linolénique (ALA), tandis que l’huile de poisson contient de l’acide docosahexaénoïque (DHA) et de l’acide eicosapentaénoïque (EPA). Ces huiles présentent de nombreux avantages similaires, mais diffèrent dans la manière dont l’organisme les traite.

    Le DHA et l’EPA sont les formes d’acides gras oméga-3 les plus nécessaires à l’organisme. L’ALA peut être converti en DHA et en EPA, mais le taux de conversion rapporté par les National Institutes of Health (NIH) est faible, inférieur à 15 %. Les acides gras oméga-3 peuvent être consommés sous leur forme naturelle dans les aliments ou sous forme de compléments tels que des liquides ou des gélules.

    Lire aussi  A quel point est-il mauvais de consommer de l'isolat de protéines de soja ?

    Que sont les acides gras oméga-3 ?

    Les acides gras oméga-3 constituent l’une des deux principales catégories d’acides gras polyinsaturés, l’autre étant les oméga-6. Ils sont surtout présents dans les fruits de mer et dans certaines graines et noix. Les membranes cellulaires de l’organisme sont constituées de phospholipides dont la structure dépend des oméga-3. Les oméga-3 jouent également un rôle dans les systèmes cardiovasculaire, immunitaire, endocrinien et pulmonaire.

    La meilleure façon de consommer suffisamment d’acides gras oméga-3, selon les recommandations des National Institutes of Health, est de consommer des aliments entiers. La fiche d’information du NIH sur les acides gras oméga-3 indique que seule la consommation de fruits de mer entiers s’est révélée protectrice contre les maladies cardiovasculaires.

    Les études menées sur les oméga-3 sous forme de compléments alimentaires n’ont pas donné les mêmes résultats. Bien que les niveaux de triglycérides aient été considérablement réduits, les risques de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral ou de décès d’origine cardiovasculaire n’ont pas été réduits par rapport au placebo.

    Huile de lin vs. huile de poisson

    L’acide gras oméga-3 ALA est un acide gras d’origine végétale que l’on trouve dans les noix et les graines telles que les noix, le soja, le canola et les graines de lin. Selon Harvard Health, ce sont les graines de lin qui en contiennent le plus, soit 7 grammes par cuillère à soupe. L’ALA doit être converti en DHA et EPA pour avoir des effets positifs sur l’organisme.

    Il existe une quantité limitée d’enzymes capables d’effectuer ce processus de conversion et, par conséquent, seule une très petite quantité de DHA et d’EPA en résulte. Le rapport de Harvard révèle qu’à peine 10 à 15 %, voire moins, des oméga-3 sont convertis en une forme utile.

    Lire aussi  Le pain de pommes de terre est-il bon pour la santé ?

    C’est important, car lorsqu’on regarde les étiquettes des capsules de graines de lin et d’huile de lin, la quantité d’acides gras oméga-3 indiquée n’est pas une représentation exacte de ce que l’organisme est réellement capable d’utiliser. En effet, lorsque l’étiquette indique 7 grammes par cuillère à soupe, la quantité réellement utilisable est d’environ 700 milligrammes. Il est important de garder cela à l’esprit lorsque vous essayez d’atteindre les quantités souhaitées d’EPA et de DHA dans votre alimentation.

    L’huile de poisson, en revanche, est beaucoup plus riche en EPA et en DHA. Selon le NIH, les suppléments d’huile de poisson varient, mais ils contiennent en moyenne environ 1 gramme d’huile de poisson par capsule. Chaque capsule fournit généralement 180 milligrammes d’EPA et 120 milligrammes de DHA.

    La combinaison de ces suppléments est-elle sûre ?

    La combinaison de l’huile de lin et de l’huile de poisson est sûre, même si elle peut s’avérer inutile. Si vous n’êtes pas végétalien et que vous n’êtes pas opposé à la prise d’huile de poisson, il s’agit d’une meilleure solution pour obtenir la quantité correcte d’EPA et de DHA dans votre alimentation. Harvard Health indique que l’huile de lin n’est pas un substitut ou un remplacement des huiles de poisson. Il est recommandé de consommer 8 onces de fruits de mer par semaine afin de profiter des nombreux avantages des oméga-3 et des autres nutriments présents dans les aliments entiers.

    Le National Center for Complementary and Integrative Health avertit que les personnes qui prennent des médicaments pour la coagulation sanguine peuvent courir un risque lorsqu’elles ajoutent des suppléments d’oméga-3 à leur régime alimentaire. Soyez attentif à la quantité d’oméga-3 que vous ingérez si vous prenez des capsules d’huile de poisson et de lin en même temps. Les suppléments d’oméga-3 peuvent également provoquer une haleine désagréable, un mauvais goût dans la bouche, une odeur corporelle, des maux de tête et des problèmes gastro-intestinaux tels que des nausées, des diarrhées et des brûlures d’estomac. Parlez-en à votre médecin si vous ressentez des effets secondaires négatifs.

    Lire aussi  Calories dans les ailes de poulet

    Avertissement

    Consultez un médecin avant d’ajouter tout nouveau supplément à votre régime alimentaire.